Aller au contenu

UN PROJET ASSOCIATIF À DEUX ENTRÉES

L’INSERTION PROFESSIONNELLE

Insérer par l’aménagement, l’entretien d’espaces verts et la pré­ser­va­tion de l’environnement en zone urbaine, tel est l’objectif d’Insersol depuis sa créa­tion (Les Jardins dans la ville, 1990). Un défi de taille : déve­lop­per un pro­jet inno­vant de ges­tion douce d’espaces urbains en muta­tion en aidant des per­sonnes en dif­fi­cul­té à s’insérer à la fois socia­le­ment et professionnellement.

L’association anime plu­sieurs chan­tiers d’insertion : des équipes d’agents d’environnement et de jar­di­niers assurent l’aménagement et l’entretien de nom­breux sites urbains, parcs, mas­sifs, jar­dins soli­daires et par­ta­gés…
Ces actions ont pour objec­tif d’améliorer ces espaces verts et natu­rels urbains en uti­li­sant des tech­niques res­pec­tueuses de l’environnement, per­met­tant ain­si de pré­ser­ver la bio­di­ver­si­té. Parallèlement, l’association pro­pose aux sala­riés en inser­tion un emploi, une for­ma­tion aux métiers de l’environnement (ou autre selon pro­jet à défi­nir), ain­si qu’un accom­pa­gne­ment socioprofessionnel.

> 3 missions :

• L’insertion : construire des par­cours pour aider des per­sonnes en dif­fi­cul­té à amé­lio­rer leur situa­tion sociale et à trou­ver un emploi ou une formation.

• L’écologie urbaine : mettre en place sur l’ensemble des chan­tiers une ges­tion adap­tée et dif­fé­ren­ciée, res­pec­tueuse de l’environnement et des espaces natu­rels urbains traités.

• La sen­si­bi­li­sa­tion à l’environnement : pro­po­ser des ani­ma­tions pour infor­mer tous les publics sur les pro­blé­ma­tiques de la pro­tec­tion de l’eau, de l’air, de la flore et de la faune…

UNE ACTION SOCIALE ET SOLIDAIRE

Lutter contre toutes les formes d’exclusion qui touchent chaque année de nom­breuses familles en grande dif­fi­cul­té sur l’ensemble du ter­ri­toire com­mu­nal, tel est le second axe de nos objec­tifs, qui repose sur un fort inves­tis­se­ment des admi­nis­tra­teurs et béné­voles de l’association depuis la fusion opé­rée au 1er jan­vier 2016 avec l’Espace Solidarité Hellemmes.

Ce volet, com­plé­men­taire au pre­mier, est davan­tage axé vers la res­tau­ra­tion du lien social et l’accès aux pro­duits de pre­mière néces­si­té par le biais d’une épi­ce­rie soli­daire en lien avec le réseau ANDES et la bou­tique ali­men­taire.
L’association déve­loppe éga­le­ment de nom­breux ate­liers péri­phé­riques pro­po­sés aux familles et aux béné­voles dans le cadre de l’ac­com­pa­gne­ment social des béné­fi­ciaires, la socia­li­sa­tion des per­sonnes, ou encore l’ac­cès aux droits, aux soins, au numé­rique, aux loi­sirs et à la culture.

> 2 missions :

• La lutte contre l’exclusion et l’i­so­le­ment : déve­lop­per des lieux de ren­contres qui soit aus­si des lieux res­sources, de bras­sage social et inter­gé­né­ra­tion­nel, en vue de favo­ri­ser l’insertion sociale de toute per­sonne en dif­fi­cul­té à tra­vers des acti­vi­tés et des pro­jets, indi­vi­duels et col­lec­tifs, ini­tiés au sein d’ateliers de vie quotidienne.

• L’épicerie sociale et soli­daire : mettre en place, gérer et ani­mer une bou­tique per­met­tant de don­ner aux familles et per­sonnes en dif­fi­cul­té les moyens élé­men­taires de sub­sis­tance en met­tant à leur dis­po­si­tion à tarifs réduits des articles de pre­mière néces­si­té comme des den­rées ali­men­taires, des pro­duits d’hygiène, des vête­ments, et plus géné­ra­le­ment, tous pro­duits qui concourent à une vie décente.
L’accès à l’épicerie est conju­gué avec des ate­liers per­met­tant de mieux maî­tri­ser ses achats, que ce soit en termes de choix, de coût ou d’équilibre alimentaire

UNE ASSOCIATION TERRITORIALE

Installée à Hellemmes, com­mune asso­ciée à Lille dans le Nord de la France, l’association est née en 1990 du pro­jet de la com­mune et d’un col­lec­tif d’habitants du quar­tier de la Chapelle d’Elocques de créer une asso­cia­tion qui allie jar­di­nage et action sociale.

Son pre­mier chan­tier d’insertion avait alors pour mis­sion la mise en culture des jar­dins fami­liaux délais­sés et l’entretien des espaces com­muns et voies d’accès, afin de réamé­na­ger le site pay­sa­ger urbain au cœur d’une ancienne cité ouvrière (FCB) réha­bi­li­tée par Lille Métropole Habitat, et de redon­ner un emploi aux anciens ouvriers et aux sans-abris vivant dans les jardins.

Depuis ce pre­mier chan­tier, de nom­breux autres ont vu le jour, pour l’aménagement et l’entretien éco­lo­giques de sites urbains très variés sur l’ensemble de la métro­pole (parcs, jar­dins, mas­sifs, espaces verts…) et l’association pour­suit sans relâche sa mis­sion d’accompagnement de per­sonnes en dif­fi­cul­té dans leur retour à l’emploi.

CHIFFRES CLÉS

De nom­breux chan­tiers d’insertion répar­tis sur pas moins de 27 com­munes du département.

UNE EQUIPE DE :

11 sala­riés permanents

50 postes en insertion

30 béné­voles régu­liers dont 14 administrateurs

120 adhé­rents

UN BUDGET DE :

1.500.000 € (exer­cice 2016)